02 33 36 93 73
Habloville

HABLOVILLE

HABLOVILLE

 

MAIRIE

Jours et heures d’ouverture :
Mardi : 14 h à 16 h
Samedi : 9 h 30 à 11 h 30

Tél. 02 33 35 89 65
Courriel :
mairie.habloville@wanadoo.fr

Mairie :
Le Bourg - 61210 HABLOVILLE

Le Maire : Joël CARON




PRÉSENTATION

Population : 323 habitants
Altitude : Minimum 170 m, Maximum 252 m
Superficie : 1 170 hectares

Blotti au creux d’un vallon verdoyant, le village Ablo-Villa, littéralement le domaine d’Hablon, a probablement vu le jour à l’époque gallo-romaine.
Chaque lieu-dit vient témoigner à sa façon du passé de son village et de ses habitants.

Les habitants sont des Hablovillais

 

L'ÉGLISE NOTRE-DAME DE LA NATIVITÉ

Au XIème siècle une église primitive occupait l’emplacement de l’édifice actuel, sur le passage de la source du Pirouet. Un texte qui porte la signature de Guillaume le Conquérant et de la reine Mathilde prouve que l’église fut cédée en 1053 par les seigneurs de Bellême à l’abbaye Saint-Julien de Tours.
Au Moyen-Age le village d’Habloville connaît une certaine prospérité. Il se trouve sur la route de St-Jacques de Compostelle et du Mont-St-Michel. Les archives mentionnent un grand nombre d’artisans et de tisserands. Des carrières de pierres calcaires sont exploitées au lieu-dit Bissey. Ces facteurs expliquent la possibilité d’une reconstruction au XIIIème siècle, dont datent les parties les plus anciennes de l’édifice actuel. Durant la guerre de cent ans, elle subit peu de transformations. Les chapelles Saint-Michel et Saint-Jacques furent construites au XVème siècle, nouvelle période de paix. Les transformations apportées par la suite ne concernent que les éléments du décor dont un retable majestueux.

Habloville

Habloville

LES FOURS À CHAUX

Sur la route des Monts à Noirville, d’anciens fours à chaux ont fourni matériaux de construction, amendement pour l’agriculture, ou « castille » (fondant) pour les forges de Putanges. Ces fours à chaux construits au XVIIIème s. sont les vestiges, en bon état, de ce qui fut une industrie prospère au XIXème s. Le sous-sol calcaire d’Habloville fournissait la matière première, la castine, nécessaire à la fabrication de la chaux, que l’on mélangeait au sable de rivière pour les joints de maçonnerie. Cette dernière servait également à l’amendement des sols siliceux de la région, toute proche du Houlme. Face à l’utilisation grandissante des engrais chimiques dans l’agriculture et de celle du ciment dans le bâtiment, ces fours sont éteints depuis 1870. Ils ont été récemment dégagés et mis en valeur.

LE TÉLÉGRAPHE CHAPPE

Il ne subsiste aujourd’hui que quelques vestiges de ce télégraphe aérien. M. Guy DELAUNAY, passionné d’histoire explique : « Cette station était sur la ligne Paris-Brest. Il fallait seulement 6 minutes pour transmettre un message de Paris à Habloville et un quart d’heure pour l’acheminer à Brest. Mais il y avait un inconvénient, il fallait que le temps soit clair ! »…
Aujourd’hui, ce n’est plus qu’un lieu-dit, la tour a disparu, elle a été vendue aux enchères publiques pour la démolition. Il reste la maison du directeur » Cette demeure a été restaurée et elle a fière allure au point culminant d’Habloville dans le village de Bissey, prés du Château du Jardin.

Pierre des Bignes Habloville

LA PIERRE DES BIGNES

Prés du Haras de Fresnay-le-Buffard, se dresse un dolmen (du mot celte, table de pierre) qui atteste une présence humaine dés la période néolithique (5000 à 2500 avant J.-C.). Non loin de là existe un tumulus de 40m de diamètre. Un passionné de préhistoire a découvert dans la plaine de nombreux objets de cette période : silex, polissoirs, pointes de flèches…

La pierre mesure 3,25 mètres sur 2,95 mètres, pour une épaisseur de l'ordre de 1 mètre.

L'ASSOCIATION DES AMIS DE L'ÉGLISE D'HABLOVILLE

Fondée en 1973 par l’Abbé Roger Leclerc, elle a pour objectif la sauvegarde de l’église, l’entretien du mobilier et la protection du site. Depuis cette époque, l’Association, grâce à la cotisation de ses nombreux et fidèles amis, s’est dépensée dans de multiples activités cultuelles et culturelles.
L’installation d’une vitrine renfermant de nombreux et précieux objets de culte, constitue un trésor d’art sacré. Ce trésor est sans cesse enrichi par l’acquisition d’objets liturgiques. Des concerts sont organisés régulièrement grâce au soutien fidèle de Christophe Coin, directeur de l’Ensemble Baroque de Limoges. L’Association essaie, dans la mesure de ses moyens, de contribuer à la restauration du mobilier de l’église, récemment le retable majeur. En 1992, elle a réalisé le financement et la construction d’un nouvel orgue.

Site internet : http://eglisehabloville.free.fr


COMMUNAUTÉ DE COMMUNES
DU VAL D'ORNE
Place de l'Hôtel de Ville
Putanges-Pont-Ecrépin
61210 PUTANGES-LE-LAC
Tél. 02 33 36 93 73